Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les auteurs sur la Place

Salon Nancy 2009-001Salon Nancy 2009-132

Aïe ! Paul me demande de faire un article sur le salon du " Livre sur la Place " pour le prochain numéro de " Plumes au vent ". Problème ! Je n'ai pas tout vu, je n'ai pas discuté avec tous les auteurs présents et, étant un perdreau de l'année dans l'association, je ne connais pas suffisamment le contenu de leurs oeuvres ; j'ai tout juste pu avoir un aperçu des thèmes abordés et de quelques facettes de la personnalité de ces courageux exposants ! Il me paraît difficile, dans ces conditions, de pondre un article à partir d'une idée que je n'ai pas même commencée à ovuler.
Donc, il faut que j'ovule... Nouveau problème, ce phénomène, qui n'est fort heureusement pas pour moi pas réservé à la gent féminine dans ce domaine, ne se décide pas ! Tant pis pour les lecteurs de cet article, je vais devoir raconter ce que j'ai observé sur cette place !
Tout d'abord, et cela pouvait difficilement nous échapper tant elles s'étaient agglutinées dans un espace si restreint pour elles, j'y ai vu des tonnes d'idées alignées sur des milliers de pages, ce qui n'est pas fait pour me rassurer puisque j'en déduis que l'ovulation intellectuelle et l'accouchement d'idées s'accomplissent en masse autour de moi. Ceci d'autant plus, que nombre de visiteurs du salon semblaient ne pas en manquer, j'en veux pour preuve l'intérêt suscité par l'A.P.A.C lors de cet événement et la quantité de demandes d'adhésions parvenues à Bernard ces dernières semaines. C'est d'ailleurs sans doute le moment de lui faire part de notre soutien, de nos encouragements et de nos remerciements afin de l'aider à venir à bout de ce surcroît d'activité.
Je ne sais si l'empathie et les compliments lui feront davantage plaisir qu'une adhésion, mais ça ne coûte rien, les compliments.
Mais revenons-en au sujet de cet article et à ces tonnes d'idées se prélassant lascivement Place Carrière sur leurs pages, goûtant joyeusement d'être ainsi exposées sous un soleil qui invitait tout autant à la léthargie qu'au commerce (quelques auteurs m'ont confié n'avoir pu résister à l'appel d'une sieste digestive). Toutes les inspirations des auteurs présents n'ont donc pas manqué d'attirer un public venu nombreux qui a pu apprécier, tout comme nous, la remarquable organisation de l'événement par la ville de Nancy. Il est maintenant temps de parler des géniteurs de toutes ces idées, venus partager leurs aventures et leurs inspirations, leur poésie et leur expérience, leur savoir et leur bonne humeur ! J'ai cru comprendre, d'après les quelques échos qui me sont parvenus, que la plupart étaient satisfaits de leur présence sur le salon dans cette ambiance que j'ai trouvée bon enfant, ce dont je remercie les auteurs participants. J'ai pu apprécier leurs styles si différents d'aborder le public, certains privilégiant la séduction (j'ai compris à cette occasion pourquoi Maïté est en charge des coups de coeur !), d'autres l'humour, et d'autres enfin, plus timides peut-être, préférant laisser croître le désir et venir le lecteur. D'aucuns ont même pu goûter au plaisir de la seule rupture satisfaisante, je fais ici référence à la rupture de stock ! Et enfin, puisqu'il fallait bien se quitter, j'ai eu le privilège de voir des auteurs partir, les zygomatiques fourbus pour certains, et la plume encore chaude de leurs dédicaces pour la plupart, bref, un peu plus connus, ce pour quoi nous sommes tous là !
Pour conclure, j'ai assisté à un salon vivant et fécond, mais fallait-il en douter, face à tant d'idées ainsi exposées ! Et pour finir, j'espère vous revoir l'année prochaine sur la place, mais pour cela, il ne vous reste qu'une chose à faire, chers auteurs, ovulez...
Jonathan Benarroch

 

Tag(s) : #Salons du livre

Partager cet article

Repost 0